Notre association a pour but de promouvoir la littérature en réalisant ou accompagnant des manifestations culturelles autour de la lecture et de l’écriture, telles que salon du livre, cafés littéraires, conférences, club de lecture,concours d’écriture (nouvelles, poèmes, …). Notre association est ouverte à tous, n’hésitez pas à nous rejoindre en nous contactant au travers de ce site. A bientôt.

Amandine Marshall nous présenté les 5000 ans d’histoire de l’Egypte antique. Des pyramides de l’Ancien Empire à la célèbre Satires des Métiers du Moyen Empire, de l’invasion supposée de l’Egypte par les Hyksos à l’émergence de Thèbes, des incontournables pharaons Akhenaton, Toutânkhamon et Ramsès II qui régnèrent au Nouvel Empire à Cléopâtre VII, la dernière reine d’Egypte. Pendant presque deux heures,  cette conférence nous a fait un voyager dans le temps et l’espace, à la découverte de la fascinante  histoire des pharaons.

Avec 53 personnes, la salle était presque complète. Un petit sondage nous a permis de récolter 23 réponses concernant ce public averti. Près de 85 % n’étaient pas adhérents de l’association Lecture Pour Tous, 50 % n’étaient pas de Castelsarrasin. Concernant la communication, la presse/affichage était au coude à coude avec internet, 40 %  totalisant chacune.

Ce bon résultat nous permet d’envisager un développement de cette activité.

La civilisation égyptienne pharaonique est née il y a 5.000 ans le long du Nil, l’un des plus grands fleuves au monde. Ses particularités géographiques vont lui permettre de développer et de conserver pendant près de 4.000 ans une culture personnelle et originale, qu’elle préservera jusqu’à la chute des pharaons égyptiens. Les témoignages archéologiques, iconographiques et textuels nous permettent de découvrir cette fabuleuse civilisation et la richesse de son héritage.

Lien Youtube pour revoir l’interview de FH SOULIE par JP DELBOUYS

https://www.youtube.com/watch?v=2b2-PS6kXvw&t 

Bis répétitas. La réunion d’organisation du salon 2018 s’est déroulée dans la bonne humeur de ceux qui ont déjà gagné leurs lauriers en 2017. Certes l’expérience est déjà là mais il ne faut pas vendre la peau de l’ours d’autant que c’est une espèce protégée. Nous allons donc aborder ce salon avec tout le sérieux possible et vous donner rendez-vous pour le 18 novembre.
Le travail de toutes et de tous est réconpensé. Le salon 2018 a tenu ses promesses malgré un contexte difficile. Cinquante visiteurs de plus que l’année dernière et presque cent livres supplémentaires vendus.