Notre association a pour but de promouvoir la littérature en réalisant ou accompagnant des manifestations culturelles autour de la lecture et de l’écriture, telles que salon du livre, cafés littéraires, conférences, club de lecture,concours d’écriture (nouvelles, poèmes, …). Notre association est ouverte à tous, n’hésitez pas à nous rejoindre en nous contactant au travers de ce site. A bientôt.

SALON  DU  LIVRE

  Dimanche 18 novembre  2018

ANIMATION LES LECTEURS ONT LA PAROLE

================

 

TEXTE DU  POILU  lu par Joseph GRODZKI

Avec ce récit, nous sommes dans la tourmente. Tourmente de la première Guerre Mondiale dont nous venons tout juste de célébrer le Centenaire.

Qu’ils soient dans les tranchées ou à l’arrière, sur un lit d’hôpital de campagne, les Poilus sont reliés au monde des vivants par la Poste aux Armées.

Nous allons vous donner lecture de deux courriers échangés entre un Poilu et sa fiancée.

 

« Lorsque je suis parti, nous nous sommes jurés,

-s’il vous en souvient bien – un amour immortel;

Mais je suis mutilé, chère Mademoiselle !

On m’a bien, paraît-il, désigné pour la Croix

Mais j’ai, pour mon malheur une jambe de bois.

Pour le moment, je marche avec une béquille.

Or, j’ai pensé que vous, si bonne et si gentille,

Vous deviez avant tout savoir la vérité,

Et j’ai voulu vous rendre à  votre liberté.

Car si mon âme encore vous admire et vous aime,

J’ai beaucoup changé : je ne suis plus le même !

Une balle stupide a brisé tous mes droits.

Je suis bien malheureux mais loyal, et je crois

En vous parlant ainsi, que je remplis, en somme,

Un devoir de Chrétien et de vrai Gentilhomme ! »

 

LA REPONSE DE LA FIANCEE  : texte lu par Geneviève AUDUREAU

« Comme il me connaît si peu ! Pour qui donc  me prend-il ?

Je l’ai vu s’en aller au-devant du péril

Avec un vrai courage, une mâle vaillance.

Je sais qu’il s’est battu noblement pour la France.

 

Depuis déjà longtemps il est mon fiancé…

Ne le serait-il plus parce qu’il a laissé

Une jambe là-bas au front de la bataille ?

Mais à mes yeux c’est la plus belle médaille !

 

Certes je l’aimais bien intrépide soldat

Conduisant nuit et jour ses poilus au combat

Mais je l’aime bien plus héros couvert de gloire !

 

Dans un album fermé, qui sera notre histoire

J’écris mes souvenirs les meilleurs chaque jour,

Surtout ceux qui pour lui reflètent mon amour ;

Voici ce qu’aujourd’hui vite je vais y mettre,

C’est en ces quelques mots ma réponse à sa lettre :

 

Vous étiez mon promis avant la guerre ; eh bien !

Vous le serez encore quoi qu’il arrive, et rien

Ne peut sous le soleil, rompre notre hyménée…

Comment comprenez-vous la parole donnée ?

La mienne vous l’avez. Je ne la reprends pas.

Et même si j’avais appris votre trépas

Mon cœur à votre  amour serait resté fidèle !

Il vous attend toujours et même il vous appelle,

Comme aux jours fortunés ou vous marchiez bien droit.

 

La bague qu’un beau soir vous mites à mon doigt,

Je ne veux ni ne puis, sachez-le, vous la rendre !

Vous  ne voulez pas, vous, je pense la reprendre !

Alors tout est réglé, je suis reine chez moi,

Mon royaume est le vôtre et vous êtres mon roi !

Vous savez commander, vous êtes capitaine,

Mon père vous fera monarque en son domaine.

 

Il ne vous manque plus que la couronne au front.

Or, vous l’avez déjà. Vos lauriers vous la feront

Le sceptre …cherchez…devinez…ma famille

Y consent comme moi, sera votre béquille ! »

 

 

Très applaudis  par   l’assistance, ces deux textes furent jugés particulièrement émouvants par l’Animateur, Jean-Pierre DELBOUYS.

 

 

Lien Youtube pour revoir l’interview de FH SOULIE par JP DELBOUYS

https://www.youtube.com/watch?v=2b2-PS6kXvw&t 

Bis répétitas. La réunion d’organisation du salon 2018 s’est déroulée dans la bonne humeur de ceux qui ont déjà gagné leurs lauriers en 2017. Certes l’expérience est déjà là mais il ne faut pas vendre la peau de l’ours d’autant que c’est une espèce protégée. Nous allons donc aborder ce salon avec tout le sérieux possible et vous donner rendez-vous pour le 18 novembre.
Le travail de toutes et de tous est réconpensé. Le salon 2018 a tenu ses promesses malgré un contexte difficile. Cinquante visiteurs de plus que l’année dernière et presque cent livres supplémentaires vendus.