Après trente trois ans dans le Nord et onze ans à Marseille, Gilles Vincent décide, en 2003, de poser valises et stylos dans le Béarn.

Depuis quinze ans, il consacre le plus dense de sa vie à l’écriture. Il est aussi l’animateur d’ateliers d’écriture en milieu scolaire, en prison, à l’hôpital…
Les pages lues, écrites sont ses poumons, les mots, tout le sang qui l’habite…

Auteur de polars connu et reconnu, il a plusieurs fois été récompensé :
2019                « Peine maximum »
                        « Si je cessais de vous écrire »

2018                «  Noir Vézère »

 2014              « Trois heures avant l’aube » Prix du Mauvais Genre  2015 du Val Vert du Clain

2014                «  1,2,3 sommeil »

2013                « Djebel » Prix Europolar 2014
                        « Beso de la Muerte » Prix Cezam Inter-CE