Né en Ariège en 1952, Laurent Robenne a commencé sa vie professionnelle en 1967 dans la restauration à Moissac puis est devenu professeur de comptabilité dans la Mayenne . Pendant cette période , il a publié de nombreux articles dans une revue d’histoire locale, l’Oribus, dont il est devenu rédacteur-en-chef de 1984 à 1985. Il a ensuite poursuivi sa carrière professionnelle à Mulhouse, puis en Provence, avant de l’achever en Ile de France.

«La Chambre de derrière» retrace la vie de ses grands-parents Blanche et Lucien,
vivant à Pechbonnieu durant l’occupation et ayant caché à leur domicile des enfants et adultes juifs, des résistants, des communistes, des clandestins, des déserteurs allemands, ainsi que des parachutistes anglais.

En produisant de nombreux témoignages dont ceux de sa mère Marguerite, de sa tante Lucette ainsi que ceux d’Edgar Morin, de Clara Malraux et du docteur Epstein ,et grâce à la consultation des archives relatives à cette période, Laurent Robenne a pu apporter les éléments nécessaires afin que Blanche et Lucien soient reconnus « Justes parmi les Nations » par Yad Vashem en 2017 .
«La Chambre de derrière» constitue un véritable travail de mémoire de la période 1939-1945 à Pechbonnieu.