« Après des études techniques en région parisienne, la vie professionnelle a conduit Didier Noulet de la Normandie à l’Alsace,  en passant par le Loiret et la Lorraine… Régions où il a gardé des amitiés sincères et durables.
Aujourd’hui, il habite dans le Tarn et Garonne, à Castelsarrasin, où il s’efforce d’entretenir le goût de la lecture en participant à l’organisation d’un salon du livre et à des conférences à thèmes littéraires.
Il a écrit son premier roman en  2003, « Météore », dont l’action se déroule dans  un univers « Barjavelien » sur terre glacée.                     Il change de registre en 2005, 2009 et 2010 et produit une trilogie familiale qui se déroule au XIX siècle, « la galette de goumeau », «les larmes de coton » et « le livre d’yppase ». Au travers de la vie de la famille Jacquet, il y décrit la vie ouvrière et les idées du milieu du XIX siècle.
En 2018, il sort son premier livre « Des chroniques de la mère folle », intitulé « l’envers de la marotte », un thriller qui se déroule à Dijon dans les années 90. Un journaliste est confronté à un redoutable groupe d’indépendantistes et à un mystérieux alchimiste.
Sa dernière production date de 2019, toujours dans les chroniques de la mère folle, intitulé « Quantum Mélodie ». Son personnage se retrouve dans un futur proche, sur une planète polluée où chacun lutte pour sa survie.
Mais quelques soient les situations ou les évènements qu’il décrit, l’espoir et l’optimisme sont toujours au rendez-vous. »