Parfois une rencontre suffit à déclencher les prémices d’une histoire, d’un roman fantastique.
Pour la « terre des sept îles », le début de ce récit fut l’histoire tragique et douloureuse d’un enfant à travers sa maladie. Cet enfant s’appelle Sethi, il est atteint du syndrome de Wiskott-Aldrich, maladie génétique de la moelle osseuse. Sethi est un enfant plein de vie et Thierry, à travers ce roman fantastique, a tenu à lui faire partager ces moments d’aventures pittoresques. C’est plus qu’un hommage, c’est un réel soutien pour lui, pour ses parents.
Thierry Gerdolle a écrit ce roman d’aventure en se demandant ce qui pouvait arriver si on osait l’impossible. Il a eu cette chance d’élever un enfant qui n’était pas le sien et qui l’aime comme son propre père et lui offre deux merveilleuses petites filles. Mais si tout ne s’était pas passé de manière idyllique, jusqu’où aurait-il été capable de s’engager.
« Miron » reste un petit bonhomme que vous allez aimer. Thierry Gerdolle signe ici son troisième roman aux Éditions Sydney Laurent. Père et grand-père, cette histoire lui tenait à cœur. « Je me suis juste inspiré de ces disparitions d’enfants que rien ne prédestinait à disparaitre ou à périr, mais aussi de la douleur des parents face à l’atrocité de ces monstres. C’est pour eux que j’ai écrit ce livre. »
Autre ouvrage publié : « Les roues du diable »